Vers le Soleil, de Julien Sandrel chez Calmann Levy

IL N’EST RIEN POUR ELLE, MAIS ELLE N’A PLUS QUE LUI…

14 août 2018. Tess part vers la Toscane, où elle doit rejoindre pour les vacances sa fille Sienna et l’oncle de celle-ci, Sacha. Mais alors qu’elle fait étape chez sa meilleure amie à Gênes, un effroyable grondement ébranle la maison, et tout s’écroule au-dessus d’elle. Une longue portion du pont de Gênes vient de s’effondrer, enfouissant toute la zone. Tess est portée disparue.

Lorsque Sacha apprend la catastrophe, c’est tout leur univers commun qui vole en éclats. Tous leurs mensonges aussi. Car Sacha n’est pas vraiment l’oncle de cette petite fille de neuf ans : il est un acteur, engagé pour jouer ce rôle particulier quelques jours par mois, depuis trois ans. Un rôle qu’il n’a même plus l’impression de jouer tant il s’est attaché à Sienna et à sa mère. Alors que de dangereux secrets refont surface, Sacha sait qu’il n’a que quelques heures pour décider ce qu’il veut faire si Tess ne sort pas vivante des décombres : perdre pour toujours cette enfant avec laquelle il n’a aucun lien légal… ou écouter son coeur et s’enfuir avec elle pour de bon ?

En attendant, il décide de cacher la vérité à la petite fille, et de la protéger coûte que coûte..

*-*-*–

La plume fluide et addictive de Julien est de retour ! Vers le soleil est un joli roman qui se lit d’une traite sans s’en rendre compte.

Le livre est bien rythmé. En effet, beaucoup de choses se déroulent, de personnages apparaissent sans que cela n’en gêne la lecture ou que l’on se perde parmi eux. Au contraire, c’est savamment dosé. C’est tout l’art de Julien que de nous présenter des personnages qui deviennent vite des amis que l’on ne veut pas quitter. Et on ne les quitte pas malgré le sujet qui peut paraître au demeurant assez grave.

Le passé de chacun d’entre eux se révèle au fur et à mesure de la lecture et qui attise notre curiosité. Qui est donc Sacha ? Quel passé veut il occulter ? Qui est Tess réellement ? Qui sont ils tous les uns et les autres, les uns pour les autres ?

Alors que Tess est immobilisée sous les décombres, Sacha va prendre son rôle très au sérieux. Plus que cela…Ses sentiments pour Tess et Sienna sont-ils ceux qu’ils devraient être ? En quelques jours son destin va basculer en même temps que celui de Tess et Sienna dans un dénouement inattendu.

C’est étrange comme les déchirures s’inscrivent dans les chairs. Il suffit d’un rien pour rouvrir les plaies et nous replonger dans des abîmes de détresse que l’on croyait oubliés.

Portrait de Julien Sandrel, l’auteur de La Chambre des Merveilles | Balades & Portraits par Margaux Gilquin (wordpress.com)