Bienvenue sur mon blog

 

Je vous souhaite bienvenue sur mon blog

aaeaaqaaaaaaaac4aaaajdqwmtzlnmzmltkznmmtnguxyy05ndg1ltfim2q1yjm0mgq3mw

Je ne suis pas chroniqueuse et encore moins critique. J’aime les gens, l’amitié, la culture sous toutes ses formes. Je réalise simplement des interviews qui permettent à chacun de se raconter.

Mon envie est de faire connaître des gens à d’autres gens. Elle est de donner envie d’entrer dans des univers en en faisant découvrir les acteurs. J’aime savoir le pourquoi de cet univers qui est le leur.  J’aime connaître l’histoire de ces gens que l’on croise, qui font ou ne font pas notre quotidien. Ceux qui nous offrent un regard. Ceux qui nous offrent une parole. Ces gens à qui l’on serre la main. Ou pas. A qui l’on dit « Bonjour », « Bonsoir ». Ou pas. Je veux parler de ce patron de bar qui me fait sourire. Je veux parler de la vendeuse de croissants qui se gèle chaque matin dans sa jolie calèche à la sortie du métro. Je veux parler du colleur d’affiches. Je veux parler du SDF qui tous les matins nous fait rire dans le métro et qui m’a dit « tu me retrouveras pas besoin de numéro de téléphone. Je suis Général et je dors sous une toile de tente ». Je veux parler de ces femmes que je croise à l’heure où j’embauche et qui est l’heure où elles rentrent chez elle après avoir nettoyé nos bureaux. Je veux parler de tous.

Ce blog est pour eux

On m’a dit que je devrais me présenter. Depuis que mon blog existe, je ne l’avais pas fait car ce n’est pas moi que j’ai envie de mettre en avant mais les autres.

Je me présente donc.

Je suis Margaux Gilquin, l’auteure du livre « Le Dernier Salaire », paru aux Editions XO

 

17690362_748537071991402_1278945907_n

 

https://www.facebook.com/Margaux.Gilquin2016/?fref=ts

http://www.xoeditions.com/livres/le-dernier-salaire/

Lorsque j’ai écrit « Le Dernier Salaire », je venais de percevoir mes dernières allocations chômage après plusieurs années de bataille pour retrouver un emploi digne de ce nom.

Ce livre est un cri du cœur. Celui d’un combat : le chômage des seniors. Mais pas seulement. Mon livre est aussi une jolie histoire de vie, d’amour et d’amitié. Il est aussi la rencontre, par la force des choses, de gens perdus et abimés par la vie qui se retrouvent ensemble autour d’une vieille dame, pour continuer le chemin.  Mon livre est rempli d’espoir et de bonheur. Parce que l’amour est plus fort que tout. Et puis l’histoire de ce livre se déroule dans le Sud-Ouest, chez moi, sur mes terres. J’y décris la douceur d’y vivre, l’amitié, le ciel magnifique, la nature, le bon vin, la bonne chère.

« Le Dernier Salaire » est paru en avril 2016 et il a, tout de suite, rencontré un franc succès. Je ne dis pas ça pour me vanter du tout mais juste pour expliquer comment j’en suis arrivée là. Pour expliquer comment ce livre a changé ma vie.

J’ai la chance d’avoir une maison d’édition, une attachée de presse, une équipe du tonnerre et d’être entourée de gens bienveillants qui m’ont redonné envie de vivre.

J’ai bénéficié   d’une promotion importante. J’ai fait plus de quarante interviews : presse, télévision, radio. Partout où je suis passée, on m’a remerciée d’avoir écrit « Le Dernier Salaire ». Je rentrais à peine chez moi qu’une nouvelle interview se profilait. C’est une expérience formidable. Courte, intense mais formidable. J’ai rencontré des gens gentils, intéressants et intéressés par ce sujet d’actualité.

Aurélie Faye, Secrétaire indépendante dont voici le lien du site professionnel, a réalisé ma Revue de Presse. Cette Aurélie est formidable tellement elle a de cordes à son arc. Si un jour je suis riche : je l’embauche !

https://adom-assistante.fr/,

revue-de-presse-margaux-en-ligne

J’ai participé à des salons du livre, signé des dédicaces. J’ai rencontré des libraires fabuleux, de ceux qui font le succès d’un auteur, dont  Ariane et son équipe de l’Espace Culturel à Langon (33) et la Librairie Jeux de Mots à Cadillac (33). Je vous remercie d’avoir fait mon succès grâce à votre engouement.

J’ai rencontré des femmes merveilleuses qui m’ont croisée sur le net grâce au réseau et qui m’ont proposée leur aide pour la relecture de mon livre. Comme ça, spontanément et elles sont devenus des amies. De vraies amies.

Je pense à Magali Izard qui est Ecrivain public dans l’Aude et qui accompagne dans l’écriture, fait des récits de vie. Elle relit, corrige. Elle met les mots en forme. Mais pas seulement. Je vous laisse la découvrir à travers son site. Un site à son image. Sobre mais généreux.

http://www.magali-izard.fr/

Je pense à Françoise Fabre qui est Ecrivain public en Gironde. Elle  aussi fait des récits de vie, accompagne, relit et corrige.  Mais pas seulement. L’orthographe est la passion de Françoise. Je vous laisse également découvrir son site. A son image. Sobre et généreux également.

http://lamagieduverbe.e-monsite.com/

J’ai fait la connaissance de chroniqueuses comme Marie-Hélène Boisseau de la Scapa qui m’a invitée à un super Café Littéraire. Marie-Hélène est aussi écrivain public en Gironde, elle aussi relit, corrige, accompagne. Elle est également rédactrice d’articles pour le Journal du Médoc . Voici sa page professionnelle FB.

https://www.facebook.com/delaplumeauclavier/

Elle organise également des ateliers d’écriture et participe à l’édition de recueils de nouvelles dont mes amies raffolent.

Et puis je ne saurais clore la partie Ecrivain public sans parler de Christiane Lesage. Elle a longtemps été Ecrivain public avant de se consacrer à autre chose. Elle m’a beaucoup aidée et je l’en remercie du plus profond de mon coeur. Christiane est une perle rare qui, pour me soutenir quand j’écris, me fait parvenir des boites de gaufrettes du Nord avec des trucs rigolos écrits dessus. Parfois elle m’envoie des petites réalisations qu’elle confectionne de ses mains. Christiane, c’est le soutien inconditionnel, la gentillesse incarnée, la sagesse…Voici son blog. A son image. Avec de jolies chroniques.

http://christiane-lesage.over-blog.com/

Je souhaite aussi parler de Céline Albareil qui, dans l’ombre, travaille avec moi sur ce blog. Elle est très discrète et m’a menacée des pires choses si je parle trop d’elle alors je n’en dirai pas plus….Mais merci ma Galinette.

Et puis, mon livre a plu à une ministre qui m’a reçue pour m’en parler. Elle m’a fait un compliment merveilleux. Elle m’a dit avoir adoré mon style. Je n’oublierai jamais ses yeux à ce moment-là. Puis, j’ai été reçue à l’Elysée et enfin à l’Assemblée Nationale. J’ai rencontré des femmes et des hommes politiques. J’ai porté haut et fort le combat que livrent les seniors dans leur quête de travail. J’ai témoigné avec l’Archipel des Sans-Voix, au Grand Orient de Paris avec Michel Pouzol (Député), Marc Desplat (Président du MNCP), Isabelle Maurer (auteure du livre « Je ne baisserai plus les yeux » paru aux Editions les Arènes).

J’ai eu l’immense plaisir de croiser sur une émission de Sud Radio, animée par Isabelle Brès, Christel de Foucault l’auteure de « Déjouez les Pièges des Recruteurs », paru aux Editions Eyrolles, www.facebook.com/dejouezlespiegesdesrecruteurs et depuis nous travaillons l’une avec l’autre, car nous sommes complémentaires. A tel point que Sophie Davant nous a invitées ensemble sur le canapé de « Mille et une vies ».

J’ai rencontré Anne Bourgeois (metteur en scène), Nicole Garcia (actrice), Bernard Blancan (acteur). A tous ces gens bienveillants qui m’ont aidée : merci.

Mais j’ai aussi rencontré des lecteurs formidables. Des lecteurs dont certains partagent le même combat. Des lecteurs qui sont devenus des amis et avec qui nous poursuivons notre bout de chemin, chacun à notre façon.

« Le Dernier Salaire » a été cité durant une plaidoirie par une avocate, et de ça je suis fière. Non pas que l’on parle de moi mais que ce livre serve à quelque chose auprès des Instances. Et puis « Le Dernier Salaire » est référencé en bibliothèque. Il sert également aux psychiatres d’un centre de reconstruction post-traumatique. Il est aussi référencé dans une école de commerce.

Et je viens de recevoir le prix du « Meilleur Roman sur le Monde du Travail ».

ext

17457873_593410770856328_3663509573729668884_n

33

téléchargement

J’écris actuellement mon second roman. Je prends plus de temps que pour le premier car je suis tombée amoureuse de deux de mes personnages. Me voici bien embarrassée !

Ah oui, on m’a aussi demandé de dire ce que j’aime et qui j’aime. Allons bon. J’aime tout. J’aime la vie. Mais je l’aime moins « vite » que quand j’étais plus jeune. Mais je vis toujours aussi vite. Je fais partie des « hyperactifs » et c’est fatigant pour moi et pour les autres. J’ai du mal à m’endormir par exemple parce que j’ai déjà envie d’être au lendemain et quand  je fais quelque chose je suis pressée de passer à autre chose.

J’ai soif de vivre. D’écrire. De rencontrer des gens.

Alors assez parlé de moi et parlons des autres. Venez découvrir tous ces gens merveilleux que j’interviewe.

Enregistrer

Enregistrer

Publicités